Tiques et puces : Top 6 des idées reçues

En matière de puces et de tiques, les idées reçues vont bon train dans les salles d’attente des cabinets vétérinaires ou sur Internet. Faites la sourde oreille et apprenez à démêler le vrai du faux. Rex et Gribouille vous en seront éternellement reconnaissants !

Mon chien ne se gratte pas, il n'a pas de puce !

La logique voudrait qu’une infestation de puces entraîne automatiquement des démangeaisons chez nos animaux. Ce qui tient la route puisque la salive de ces petites bêtes noires est très irritante. Et pourtant, un animal peut abriter une colonie de puces dans son pelage sans jamais se gratter. Tout est une question de sensibilité. Et pour complexifier le raisonnement, on retiendra que l’inverse est également possible, un chien qui se gratte n’est pas forcément infesté par les puces !

Mon chat n’a pas de puce car je n’en vois pas sur lui

Vous avez bien cherché, vous ne trouvez rien… Et bien cela ne veut pas dire que votre ami n’a pas de puce. En effet, il suffit d’une seule puce bien cachée pour que votre chat souffre de démangeaisons dues aux piqûres de puces. La salive de puce est irritante. Une seule puce, cela signifie qu’il peut y avoir d’autres formes de puces dans votre maison : des larves et des œufs de puces. 
Dernier point : le chat est coquin et peut manger ses puces… Le traitement antiparasitaire doit se faire même si vous n'êtes pas sûr de la présence de parasites.

L'hiver, je ne traite pas mon chien

Si les puces ont une saison idéale pour se propager, c’est pendant le printemps et l’été. Mais cela ne veut pas dire qu’elles dorment pendant l’hiver et qu’on peut relâcher sa vigilance. En effet, nos intérieurs douillets ne sont pas pour leur déplaire : les puces y poursuivent leur cycle de reproduction tranquillement. A moins de vouloir se lancer dans l’élevage de puces à la maison, mieux vaut donc traiter ses animaux de compagnie tout au long de l’année.

Je confie mon chien pendant les vacances à un centre, vais-je récupérer un sac à puces ?

Une colonie de vacances pour mon chien ou mon chat mais sans puces… Pour résoudre cette équation, choisissez rigoureusement la pension qui accueillera votre animal. Veuillez à ce que la propreté des lieux soit irréprochable, et que l’établissement n’accepte que les animaux qui ont reçu un traitement antiparasitaire. De votre côté, traitez préventivement votre compagnon à poils avant de le déposer.

Pour se débarrasser d’une tique, il faut l’endormir

Endormir une tique avec de l’éther ou de l’alcool, la faire lâcher prise avec de l’huile ou du savon… Oubliez les astuces de grands-mères ! Aucun produit ne doit être appliqué sur la tique, elle risquerait de libérer d’un coup les germes dont elle est porteuse dans le sang de son hôte. Le crochet tire-tique reste l’instrument le plus fiable pour la retirer en douceur, sans appuyer sur son abdomen et sans laisser la tête dans l’épiderme. Est-il utile de rappeler au passage que si la tête d'une tique est restée dans la peau de l'animal, le corps ne repousse pas ? En revanche si un kyste se forme, il faudra le surveiller attentivement et demander conseil à un vétérinaire.

Les traitements antipuces ne servent à rien, elles reviennent systématiquement !

En matière d’efficacité et d’innovation, les nouveaux traitements antiparasitaires aujourd’hui sur le marché ont fait des pas de géant. Reste à choisir le mode d’administration, la formule et la durée d’action qui vous correspondent le mieux. Cependant, le traitement le plus efficace du monde contre les puces sera impuissant si vous n’appliquez pas ces trois règles d’or : traiter tous les animaux du foyer en même temps, débarrasser l’environnement des œufs et des larves et renouveler régulièrement le traitement tout au long de l’année.